remarques sur le fonctionnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: remarques sur le fonctionnement

Message par Bastien le Lun 7 Mar - 12:45

Il s'agit d'une proposition d'ordre du jour qui est rediscuté au début de l'AG. Et ou tout autre point peut être ajouté!
Il s'agit de gagner un peu de temps en définissant une trame de fond de l'assemblée. Je sais pas pour vous, mais les AG de 4h00 c'est pas trop ma passion. Généralement si on prépare les choses un peu en avance on gagne du temps. Et en le proposant en début d'AG on reste démocratique!

Bastien

Bastien

Messages : 29
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

réponse

Message par sandrine le Lun 7 Mar - 0:19

Ok merci du retour. Je serai présente à l'ag du 9.

sandrine

Messages : 3
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à sandrine

Message par LaureC le Dim 6 Mar - 22:17

Je réponds par la présente en mon nom et celui de Maxime (le graphiste qui a réalisé les tracts suite à la réunion d'hier).

Nous partageons tout à fait votre avis Sandrine et nous observons que nous ne sommes pas les seuls de cet avis. Il nous paraîtrait important de remettre ce débat au cœur de notre prochaine réunion sans quoi le projet risque de péricliter.

LaureC

Messages : 40
Date d'inscription : 05/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

remarques sur le fonctionnement

Message par sandrine le Dim 6 Mar - 21:22


Bonjour,


Ci-dessous un erratum envoyé hier au CR de l’AG du 3. Ont été omis les derniers votes de l’AG + une erreur s’est glissée sur le collectif du 21 octobre abordé en lien avec la répression des mouvements sociaux et qui n’a rien à voir avec un collectif de retraité.


Juste 2 remarques sur la méthode : l’assemblée de lyon dans “qui sommes nous” présente un fonctionnement horizontal sous forme de collectif. Ce n’est donc pas une organisation au sens strict du terme et ne devrait donc pas fonctionner comme une orga politique ou syndicale.


Or quand je suis arrivée à l’AG j’avais l’impression d’être à une réunion de mon syndicat qui ne s’adressait qu’à des militant-es : les codes des débats et des décisions des organisations politiques et/ou syndicales sont repris. Ce qui veut dire que si ce mouvement s’élargi à des non militants (c’est l’idée de la convergence me semble t-il), cela pose un souci de compréhension pour pouvoir s’intégrer d’égal à égal dans les débats et les décisions.


Enfin préparer en amont un odj pour l’AG du 9 (voir CR commission) aussi précis et qui doit être “respecté” me pose un problème démocratique : N’est-ce pas à l’AG réunie sur place de décider quoi faire et sur quoi débattre, sur combien de temps, sur quoi voter ? Etre horizontal c’est aussi être moins volontariste, plus souple dans la tenue des AG et accepter de composer avec les personnes présentes qu’on ne connaît pas à l’instant T et de ne pas tout plier à l’avance.
C’est une condition importante pour que ce collectif puisse être inclusif et large. Les intervenants aussi ne doivent pas être choisis en amont expressément mais sur place en fonction des volontaires pour que cela tourne.


Cela fait d’ailleurs le lien avec la question “d’imposer” sur le fond tout comme la forme.


Sandrine, présente à l’AG du 3


___________________________




Le 5 mars 2016 à 15:30, <slarizza@wanadoo.fr> a écrit :



Bonjour,


Pour faire suite au mail d’hier et suite au retour de plusieurs personnes présentes pourriez-vous faire un erratum au CR de la dernière AG.
Pour préciser que les interventions autour de la protection sociale (notamment sur l’assurance chômage) et des droits des chômeurs/précaires (attaqués par la loi du travail dans les dispositions diverses) ont été faites par des militants de Recours Radiation, du collectif unitaire 69 et du Syndicat des Avocats de France (SAF).
Le "collectif du 21 octobre 2010" a été évoqué mais personne a parlé en son nom : il s’agit d’un collectif crée après la garde à vue à ciel ouvert de Bellecour à titre préventif avant le départ de la manif prévue ce jour là. Il ne s’agit pas d’un collectif de retraités.
Ce collectif a déposé 2 plaintes en cours d'instruction, et il mène un travail de fond :

http://www.collectif21octobre.fr/news/breve.php?val=63_collectif+universite+populaire+lyon

Ce collectif travaille depuis 6 ans sur un type de répression à grande échelle qui s’est réitéré à d’autres occasions sur lyon comme lors d’une manif du NO TAV, et plus largement sur la criminalisation des mouvements sociaux ;


Dans le groupe de travail proposé nous voulions impliquer le travail du collectif du 21 10 tout comme créer un réseau d’avocats mobilisés pour le 9.


D’autre part nous voudrions des explications sur les votes des 2 propositions (groupe de travail sur la stratégie répressive des pouvoirs publics + commission précaire/chômeurs/intermittents) qui n’apparaissent pas dans le CR.


Lucie, Rose et Sandrine

sandrine

Messages : 3
Date d'inscription : 06/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: remarques sur le fonctionnement

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum